Lycée Alphonse Daudet à Tarascon
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
dim
1er
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
1er
2
3
4
5
 
Il n'y a aucun évènement à venir pour ce mois dans l'agenda...
 
 

Bienvenue au lycée Alphonse Daudet

panoramique

À la Une :

Inscriptions

mercredi 17 septembre 2014, par Alain Le Luc

lien site INSCRIPTION à l’Atelier Musique : au conservatoire de musique , le mardi à 15h30, 16h30 ou 17h30 en fonction de votre emploi du temps

Atelier musique

mardi 2 septembre 2014, par webmestre2

lien site

L’Atelier Musique du lycée Daudet est le résultat d’un partenariat entre le lycée et le Conservatoire de Musique du pays d’Arles.

IL permet à des élèves du lycée de jouer de la musique au sein de groupes qui sont encadrés par des professeurs du Conservatoire.

L’Atelier est ouvert à tous les élèves du lycée. Cette activité, financée en partie par le Foyer socio-éducatif, est proposée gratuitement aux élèves.

Les Ateliers ont lieu le mardi de 15h30 à 16h30 ou de 16h30 à 17h30 ou de 17h30 à 18h30 en fonction des emplois du temps des élèves.

Les élèves qui étaient déjà inscrits à l’Atelier l’année dernière, sont attendus au conservatoire dès le mardi 9 septembre à 16h30 ou à 17h30 (en fonction de leur emploi du temps).

Les élèves qui souhaitent s’inscrire pourront le faire très prochainement : l’information sera diffusée sur le site du lycée et sur le panneau information à l’entrée de la cafétéria.

 

Rencontre avec la scénariste et la dessinatrice de « N’embrassez pas qui vous voulez » (Marzena Sowa et Sandrine Revel)

mardi 8 avril 2014, par webmestre2

La classe de seconde 3, accompagnée de Mme TSOUSSIS ainsi que de Mme DESBORDES, ont aujourd’hui reçu, au CDI, la dessinatrice et la scénariste de la bande dessinée : « N’embrassez pas qui vous voulez ».

Dans un premier temps, les deux intervenantes se sont présentées et ont ensuite répondu à nos questions (préalablement préparées en classe). La scénariste nous a ainsi expliqué qu’elle s’était inspirée de son enfance, et du régime tyrannique sous lequel elle a vécu en Pologne, l’après-stalinisme.

La dessinatrice nous a expliqué son mode de travail, et comment elle s’accorde avec le scénario. Elles nous ont ensuite parlé de leurs œuvres précédentes et de leurs projets en cours. A la fin de la rencontre, nous avons pris quelques photos, puis elles ont dédicacé les bandes dessinées.

Cette entrevue a été très intéressante, de part les informations sur les pays soviétiques, ainsi que sur les différentes étapes pour la réalisation de l’œuvre.

Charline BOULLE et Arnaud PEYRET

photo 3

Compte rendu de la rencontre avec Marie Neuser.

mardi 8 avril 2014, par webmestre2

Le 13 février 2014, dans le cadre du prix littéraire régional, la classe de 2°3 a pu rencontrer, et discuter deux heures durant au sujet de son roman, mais encore de sa passion, l’écriture.

Marie Neuser, auteure de l’œuvre « Un petit jouet mécanique » est une romancière, mais elle exerce la profession de professeur d’italien à Marseille.

Elle n’est pas, avec « Un petit jouet mécanique » à son premier roman puisqu’elle a pu publier auparavant « Je tue les enfants français dans les jardins » pour ces deux œuvres, elle s’inspire de faits divers et, dans les deux cas, ses romans s’inscrivent dans une ambiance lugubre, la mort y est en effet assez présente.

Dans ce dernier roman, l’histoire se porte sur une adolescente rebelle. L’intrigue du roman ( pouvant être qualifié de polar) mène le lecteur à s’interroger sur l’intégrité mentale du protagoniste, mais aussi sur celle de sa sœur, mettant, selon la jeune fille en danger la vie de sa propre fille.

Lors de la rencontre, nous avons appris que c’est dans le processus même de l’écriture du roman que ce doute est voulu, en effet, cette rencontre a pu nous en apprendre plus sur la manière d’écrire de l’auteure.

L’écriture d’un tel roman a duré, de la naissance du premier projet, jusqu’à sa publication, plus de trois ans. Ces trois années sont, pour l’auteur, trois années à écrire et récrire des passages, mais aussi trois années de recherches notamment au sujet du syndrome de Münchhausen par procuration, qui fait parti des thèmes abordés.

Coulet Gaspard, Longobardi Fiona, 2nd 3.

QUINZAINE DE LA DANSE AU LYCEE : du 10 au 21 février 2014.

jeudi 13 mars 2014, par webmestre2

Après la SEMAINE ESPAGNOLE l’an passée, c’est une QUINZAINE DE LA DANSE qui a été organisée au lycée cette année par Françoise LE GOFF, professeur et référente culture, entourée de l’équipe des documentalistes, Mmes Bouquet et Desbordes.

Pendant cette « Quinzaine de la danse », le lycée était décoré par de nombreux panneaux d’informations :
- au self : les danses de salon 
- à la cafeteria : les danses rituelles de par le monde 
- dans le hall, ce sont des danseurs célèbres qui nous accueillaient,

Quels que soient l’époque, le pays ou le type de danse : on trouvait ainsi Fred Astaire côtoyant Maurice Béjart ; Joséphine Baker faisant face à Maïa Plissetskaïa ; Ali Ramdani rivalisant de souplesse avec Carlos Acosta, et bien d’autres encore… Les danses folkloriques françaises n’étaient pas en reste.

Une exposition de photos et de livres de danse attendaient les regards curieux au CDI.

Des vidéos étaient présentées dans le hall et concernaient principalement Pina Bausch, grande chorégraphe allemande décédée en 2009, et Antonin Preljocaj dont la compagnie est installée au Pavillon Noir à Aix en Provence, et considéré aujourd’hui comme l’un des chorégraphes les plus importants.

En outre, en partenariat avec l’Ecole de Danse Brigitte Lipari de Tarascon, et avec le soutien financier de la Région, des professeurs de danse sont venus les mardis 11 et 18 février (2 fois 1 h) initier les élèves volontaires à différentes formes de danse : flamenco, hip-hop, ragga, salsa, selon leurs choix.

Les objectifs de la mise en place de ces ateliers étaient nombreux :
- Permettre aux élèves de découvrir une pratique artistique vers laquelle ils ne seraient pas allés spontanément.
- Créer un lien entre les élèves des différentes sections qui se sont retrouvés dans un atelier commun.
- Vaincre sa timidité, oser, améliorer son estime de soi.
- S’emparer de cette proposition en mettant de côté toute forme de préjugé.

Les ateliers avaient lieu sur les heures d’accompagnement personnalisé, les objectifs pédagogiques étant en parfait adéquation avec à ceux de l’AP.

Le point d’orgue de cette « Quinzaine » était une scène ouverte, le 21 février, jour de la fête des lycéens, où les apprentis danseurs ont montré une chorégraphie apprise pendant ces deux seules heures d’initiation : un résultat « bluffant » qui a enthousiasmé tous les élèves et professeurs spectateurs. Tour à tour, les élèves et les intervenants ont fait partager au public leur intérêt ou leur passion pour la danse.

D’autres élèves avaient préparé des chorégraphies individuellement ; les professeurs aussi !

L’ambiance, très détendue, très conviviale a permis à chacun de porter un regard différent sur l’autre.

Rendez-vous est pris l’an prochain. Probablement sur un thème pluridisciplinaire : LE CARNAVAL, DES ORIGINES A NOS JOURS.


 
 

À lire...


 

Lycée Alphonse Daudet, boulevard Jules Ferry - 13150 Tarascon — Responsable de publication : M. Le Chef d'établissement
Dernière mise à jour : jeudi 18 septembre 2014 — Tous droits réservés © Académie d'Aix-Marseille 2008-2014
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Contacts | Plan du site | S'authentifier | Espace privé | Site réalisé avec SPIP